L’art de la dégustation

Le verre au creux de votre paume, réchauffez 2 cl d’Armagnac, pas plus !
Prenez le temps de l’aérer. Les alcools supérieurs vont se volatiliser pour laisser place au " cœur aromatique " de l’Armagnac : notes de sous-bois, fruits confits, miel, dominées par le pruneau. Juste avant de déguster, concentrez une bonne quantité de salive sous votre langue. Prenez une larme d’Armagnac et baignez-en la partie inférieure de votre bouche. Amenez l’alliance salive-Armagnac vers le fond de votre palais. Buvez...

Pris au piège de ne pouvoir dire quoique ce soit durant cette explosion gustative; on en parlera, mais un peu plus tard…